Chargement Évènements

« Tous les Évènements

« Bismarck n’est pas un ami de Napoléon III ! » (Yves Moritz)

11 avril à 18 h 30 min - 20 h 00 min

« Bismarck n’est pas un ami de Napoléon III »

Conférence proposée par la société historique des Amis de Napoléon III à la mairie du 9e arrondissement, le jeudi 11 avril à 18h30. Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Le chancelier de fer n’a pas été « conçu » pour être aimé, pas plus que pour aimer. Il est clair que les Autrichiens et les Français de la deuxième moitié du dix-neuvième siècle ont eu bien des raisons de détester Bismarck : il humilie l’Autriche par les armes en 1866 puis les spolie de leur rôle de fédérateur germanique ; par ailleurs, Bismarck méprise les Français et leur empereur, Napoléon III (bien qu’en réalité il les craigne). Il leur fait la guerre en 1870 pour fédérer le nouveau Reich allemand et finit par leur prendre l’Alsace et la Moselle.

Quant aux Prussiens et aux Allemands, s’ils admirent Bismarck pour une partie de ses actions (il sauve la dynastie Hohenzollern, il construit l’unité allemande, il promulgue la législation la plus sociale au monde), ils se méfient toujours du chancelier en raison de son attitude brutale, guerrière et quelque peu perverse. Bismarck fait en effet régner, entre les pays européens, un climat de forte tension diplomatique et militaire qui va subsister longtemps après son départ. De fait, ce personnage de la seconde moitié du dix-neuvième se retrouve-t-il quelque peu associé à la terrible histoire de l’Europe, et même du monde, de la première moitié du siècle suivant.

Aucune raison que Bismarck ait été accepté comme membre des Amis de Napoléon III, puisque la guerre qu’il recherche en 1870 mène à la chute de l’Empereur. Ce Prussien n’en est pas moins un géant de l’histoire européenne et la société des Amis de Napoléon III – sans rancune aucune – se propose de retracer le parcours passionnant de cet adversaire – in fine mortel – de Napoléon III.

Yves MORITZ, industriel et éditeur, de formation économique (Dauphine et HEC) est passionné par l’histoire de l’Alsace, terre de ses ancêtres dont ils se sont exilés en 1871 en choisissant d’opter pour la France comme le permettait le traité de Francfort, avant de pouvoir y revenir au lendemain du retour des Provinces perdues. Marqué par cette histoire familiale, Yves MORITZ a consacré plusieurs dictionnaires historiques à l’Alsace et à son histoire contemporaine aux éditions SPM, en 2021 et 2022 : Dictionnaire de la guerre de 1870 (préface de Jean TULARD), Dictionnaire de l’Annexion de l’Alsace et de la Moselle de 1871 à 1918 (préface d’Éric ANCEAU) et Dictionnaire de l’Occupation de l’Alsace et de la Moselle de 1940 à 1945 (préface de Jean-Marie BOCKEL). Il a signé en 2023 un quatrième dictionnaire : le Dictionnaire Bismarck. Le Chancelier de fer, préfacé par Jean-Paul BLED.

Détails

Date :
11 avril
Heure :
18 h 30 min - 20 h 00 min
Évènement Tags:

Organisateur

Les Amis de Napoléon III
E-mail
contact@lesamisdenapoleontrois.fr

Lieu

Mairie du 9e arrondissement de Paris
6, rue Drouot
Paris, 75009 France
+ Google Map